Les signaleurs – les premiers arrivés, les derniers partis

Article / Le 5 octobre 2017 / Numéro de projet : 17-0245

Par le capitaine Paul Docimo, 3e Escadron, 38e Régiment des transmissions 38e Groupe-brigade du Canada

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Thunder Bay (Ontario) — La plupart des gens ne partent pas de chez eux sans leur téléphone. Sans lui, vous ne pouvez pas trouver votre chemin, texter à vos amis, commander une pizza ou appeler à la maison. Le téléphone cellulaire est une pièce d’équipement de communication vitale dont le fonctionnement repose sur des systèmes vastes et complexes. Sans cellulaire, beaucoup de gens aurait du mal à fonctionner au quotidien.

Les Forces armées canadiennes (FAC) ne sont pas différentes de l’individu moyen. Les FAC ont besoin d’un moyen de naviguer, de parler à des milliers de gens, de commander des fournitures cruciales et même, à l’occasion, appeler chez soi. Dans bien des cas, lorsque les FAC sont en déploiement, elles n’ont pas le luxe d’utiliser des cellulaires. Elles se fient plutôt aux signaleurs provenant de diverses unités des transmissions de partout au Canada.

Pour le 38e Groupe-brigade du Canada (GBC), le fournisseur de communications est le 38e Régiment des transmissions (38 Régt Trans). Ce dernier est une unité de la Réserve qui compte plus de 100 soldats qui sont des réservistes à temps partiel ou à temps plein, ou des membres de la Forces régulière. Son quartier général se trouve à Winnipeg (Manitoba) et il compte quatre escadrons répartis dans la zone d’opérations du 38 GBC, entre la Saskatchewan et le Nord-Ouest de l’Ontario.

Récemment constitué en 2012, en fusionnant plusieurs formations plus petites, le 38 Régt Trans a prouvé qu’il était prêt pour toute tâche que le 38 GBC lui confie. C’est la seule unité du 38 GBC qui peut offrir un lien de communications partout dans le monde pour les opérations des FAC.

Collectivement, ses membres ont une vaste expérience des domaines militaire et civil; ils ont servi outre-mer dans le cadre d’opérations, notamment en Afghanistan, de missions de maintien de la paix et, plus récemment, ils ont participé à la mission de formation en Pologne, soit l’opération REASSURANCE. Au pays, les soldats du 38 Régt Trans ont apporté du soutien aux opérations nationales, comme lors des feux de forêt de 2015 et les inondations de 2011. Dans le civil, nombre de réservistes ont des emplois à temps plein, et ils apportent leurs compétences en technologie, leadership, entretien et éducation dans le domaine militaire.

Le 38 Régt Trans est toujours occupé, c’est généralement le premier à arriver sur le terrain et le dernier à partir. D’autres unités des FAC, comme l’Infanterie, dépendent des systèmes de communication fournis par les signaleurs. En tant que signaleur, vous avez rarement des temps d’arrêt. Attendez-vous à être d’abord un soldat. Tous les signaleurs doivent maintenir leur condition physique et leurs compétences de soldat avant d’exercer leur métier en communications et en électronique. Comme il y a des centaines de pièces d’équipement à gérer, comme les véhicules, remorques, génératrices, radios et le matériel de camping, tous les temps d’arrêt sont consacrés à l’entretien.

Le régiment est aussi tourné vers l’avenir. D’ici les deux prochaines années, nous devrions être capables de déployer un nouveau système appelé Suite de systèmes du commandement de la Force terrestre. Ce système d’ordinateurs, de routeurs, de coupoles satellite et de serveurs conférera au 38 Régt Trans la capacité de déployer des réseaux informatiques sur le terrain.

Lorsque les membres du 38 Régt Trans ne sont pas en formation, vous les trouverez normalement en train de participer à des activités tenues par le 38 GBC. Cette année, les signaleurs ont fourni des systèmes de communication complexes utilisant des radios satellites et à longue portée durant les exercices ARCTIC BISON, BISON WARRIOR et GOLDEN COYOTE.

Des membres du 38 Régt Trans ont aussi servi leurs communautés de différentes façons. Chaque année, le régiment tient l’opération RADIO SANTA, une activité de relations communautaires qui offre un lien de communication radio entre des écoliers et le Pôle Nord.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

 

Vous cherchez une superbe carrière à temps plein? Les Forces armées canadiennes embauchent. Voyez les occasions d’emploi ici : https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/campagnes/emplois-en-demande.html.ca/en/department-national-defence/campaigns/in-demand-jobs.html

Et souvenez-vous, vous pouvez aussi occuper un emploi à temps partiel : un soir par semaine et une fin de semaine par mois au sein de la Réserve de l’Armée canadienne.

Pour vous joindre à la Réserve de l’Armée, commencez par vous rendre au manège militaire local de votre collectivité ou région. Si vous cherchez un métier en particulier, vous devez vous joindre à une unité qui offre ce type d’emploi.

Parcourez cette liste d’unités de la Réserve pour en trouver une près de vous : http://www.army.forces.gc.ca/fr/reserve/index.page#unit

 

Date de modification :